Publications scientifiques et rapports vulgarisés

  • Anex, E., Plattet, A., Chevallay Piguet, M, & Spini, D. (2022). Co-construction des pratiques – terrain et recherche – par la recherche-action : l’exemple de Cause Commune. In Chimienti, M.,Cretton, V., Maggiori, Ch., Maeder, P., Probst I., & Stéphane Rullac (Éds.), Innovation et intervention sociales: impacts, méthodes et mises en œuvre dans les domaines de la santé et de l’action sociale.(pp. 44–55). Zurich : Seismo. A paraître.

En se basant sur les données de Cause Commune, le présent article propose d’examiner dans quelle mesure les identités sociales intersectionnelles, comme le fait d’être à la fois migrant et homme, se combinent et affectent le sentiment de solitude.

Les auteurs ont constaté que le risque de solitude différait considérablement entre les groupes de personnes selon leurs identités sociales intersectionnelles. En considérant à la fois l’âge, la nationalité et l’éducation, les données ont révélé que les hommes plus âgés, issus d’un parcours migratoire et n’ayant reçu qu’une éducation primaire étaient les plus exposés au risque de solitude. A l’inverse, les femmes plus jeunes sans parcours migratoire et ayant reçu une éducation tertiaire étaient les moins exposées au risque de solitude.

Ces résultats suggèrent que l’intervention sociale dans la commune de Chavannes augmenteraient en efficacité en considérant ces variations face aux risques en termes d’inclusion sociale et de santé.

/